lundi 19 mai 2014

Chevilles & Cie


 Faire tenir les cordes sur la console, pouvoir les enrouler pour ajuster l'accord, telles sont les fonctions des chevilles. Mais plusieurs systèmes existent : chevilles coniques, chevilles filetées, mécaniques de guitare.. ou même, comme on le verra, simples boulons...
 Quels sont les avantages et inconvénients de chacun ?
 La cheville conique est certainement une des meilleures : efficace, solide, elle est adoptée par la plupart des luthiers, en ébène, en buis, en métal, quelquefois aussi en os.
 Elle a tant d'avantages qu'on en oublie un peu son grave défaut :
Quand elle a tendance à glisser et à revenir en arrière sous l'effet de la tension, que fait-on ? On l'enfonce plus profondément dans le bois, et le problème est réglé. Oui, mais...à force de l'enfoncer plus avant, on risque tout bonnement de fendre le bois, et plus un bois sèche, plus ce risque augmente.
 J'ai fait un jour exploser une pièce de charpente en essayant d'y faire rentrer en force une cheville conique en bois...
 La plupart des fentes, quelquefois graves, qui commencent à s'ouvrir dans la console n'ont pas d'autre origine; la tension finit ensuite de détruire la pièce.

 Les chevilles filetées, de cithare, de piano ou de harpe, comme celles qui équipent les Dusty Strings, ne présentent pas cet inconvénient ; elles sont de section cylindrique, régulière. Une fois mises en place, on ne peut pas les régler pour comprimer le bois à volonté ; avantage au début, inconvénient ensuite : plus le bois sèche, moins il tient la cheville...même dans des bois très durs, ça finit par glisser...d'où les mixtures utilisées pour faire regonfler le bois, à base d'alcool et de glycérine...

 Un système formidable, le seul vraiment idéal, c'est la mécanique de guitare (ou de contrebasse pour de très grosses cordes). La cheville est actionnée grâce à un petit engrenage mû par une vis d'Archimède...impossible pour elle de retourner en arrière, la vis bloque. Une légère démultiplication permet une manipulation très précise, sans forcer.
 Le seul ennui, c'est que ces mécaniques prennent beaucoup de place sur la console : impossible de les faire tenir sur une harpe celtique. On ne peut les installer que sur des harpes de style paraguayen, avec les cordes qui passent au milieu de la console (excellent système d'ailleurs) ;  la ruse est de mettre une rangée de mécaniques de chaque côté de la console : là, ça rentre !

 Enfin, le système pour bricolo fauché et débrouillard ! Le boulon !
Les luthiers vénézuéliens et colombiens utilisent ça sur les "llaneras". Disponible partout, pas cher, solide !
 Les boulons traversent la console. Ils sont percés d'un trou à leur extrémité, pour y fixer la corde. Du côté de la corde, un écrou sur une rondelle. Pour régler la tension, il suffit de serrer ou de desserrer l'écrou...pendant qu'on immobilise l'autre côté avec une clé. Pour accorder, il suffit de tourner la tête du boulon avec la clé, l'écrou glisse sur la rondelle sans se desserrer.
 Vraiment peu de risques de fendre le bois, le dispositif n'augmentant pas de diamètre. On ne joue que sur le serrage.
 Pas besoin de clé d'accord, chère et difficile à réaliser soi-même, mais de simples clés de mécanicien ou de garagiste. Par contre, il faut deux clés, une pour chaque côté.

 C'est ce qui fait dire à Pascal Coulon que, quand on règle sa harpe, on a l'impression de réparer sa mobylette !

 Avec ce système, on peut utiliser pour la console des bois moins durs et moins lourds.
 Enfin, pour une console construite en deux ou trois plis contrecollés, le serrage des boulons va renforcer la cohésion du "sandwich".

 Alors, vraiment, pas un seul petit inconvénient ?

 Je vais faire l'essai, et vous en dirai plus au prochain épisode !

 Parlons argent à présent :

Cheville conique, environ 2€ pièce
Cheville filetée de harpe : idem
Cheville de cithare : 0,5€ pièce
Cheville de piano ? A récupérer sur un vieux piano...
Mécanique de guitare, environ 1€ pièce sur le net, chez les Chinois...sinon, il y en a à tous les prix.

Boulon : 16 centimes pièce chez Leroy & Merlin (avec écrou et rondelle)...

(à suivre).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus. Par prudence, s'il est un peu long, copiez-collez-le quelque part sur votre ordi.
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante.
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL. ou poster en anonyme (merci de signer dans le message, c'est plus convivial).
3) Suivez les instructions pour pouvoir envoyer le commentaire (recopiez les mots proposés).
Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse.
4) Cliquer sur Publier enfin !

PS : Contrairement à d'autres blogs, sur blogger on n'a pas les mails des commentateurs et je ne peux donc pas vous contacter. Vous pouvez par contre me joindre via le contact du blog. Merci et au plaisir de vous lire !